2ème phase du Quai n°16, Shanghai (Chine)

 

Quelle est la plus belle avenue d’une ville ? Parfois, ce n’est pas une route. À Shanghai, ce pourrait bien être le Bund, une promenade longue de plusieurs kilomètres au bord du fleuve Huangpu. L’utilisation des quais remonte au 10e siècle, sous la dynastie Song. Les «rives boueuses » - traduction de l’anglomalais « bund » devinrent ensuite le lieu d’implantation privilégié des concessions occidentales jusqu’en 1946.

 

 

Nom du projet :
2ème phase du Quai n°16, 

Lieu :
Shanghai (Chine)

Architectes :
ANS International Design & Consulting Pty.Ltd, A+Studio

Entreprise : 
Shanghai Qiangheng Co.Ltd

Technique :
Joint debout VMZINC®

Aspect de surface :
QUARTZ-ZINC®

 

À partir des années 2000, le Waitan – nom chinois du Bund signifiant « berges extérieures » - a été réaménagé en tenant compte de sa valeur patrimoniale et touristique. Implanté au fond d’une boucle, le coeur du Bund jouit d’un panorama incomparable sur la rive opposée, Pudong, hérissée à partir de 2000 de dizaines de gratte-ciels du Shanghai World Financial Center, Manhattan du XXIe siècle.

Ce quartier industriel est devenu une gare de ferries dans les années 80, point de traversée quotidienne du fleuve pour des milliers de travailleurs shanghaïens. L’exposition de 2010 a achevé de transformer les berges en lieu d’agrément urbain. Les tunnels ont remplacé les ferries, qui se sont convertis en bateaux-mouches. Le projet de Pier 16 est un élément clé de la revitalisation du site, qui s’était essoufflé à la fermeture de l’exposition. Il intègre une gare pour les bateaux, un centre d’interprétation et d’histoire du fleuve et des commerces. Ce bâtiment hors norme appelait une architecture iconique selon l’agence ANS, conceptrice du projet avec A+Studio.

Le centre se développe suivant deux vagues se distinguant clairement de l’architecture résidentielle environnante. Pour rendre ce bâtiment unique, les architectes ont choisi un revêtement en QUARTZ-ZINC® qui vient souligner et amplifier la forme, tout en choisissant une tonalité naturelle venant s’harmoniser avec le sol de pierre.

Le calepinage retenu s’appuie sur des bandes de zinc à joint debout déroulées sur toute la longueur de la toiture. Tous les trois rangs, un joint épais vient renforcer le motif, rythmant le développé de la toiture dans sa profondeur. Rien n’est laissé au hasard, comme en témoigne le raccordement des bandes de zinc, dessinant sur toute la toiture une série de joints en escalier qui accompagnent cette nouvelle vague dans son ondulation urbaine. La nuit venue, des LED s’allument, illuminant le bâtiment comme un phare.