Aérogare, Brest (France)

 

La complexité de la «double courbure» conjuguée à la dimension de l’ouvrage rendait la réalisation particulièrement délicate. Ces difficultés ont été maîtrisées par un travail poussé de conception et un grand soin d’exécution qui ont permis un magistral aboutissement de l’idée de départ.

 

Nom du projet :
Aérogare 

Lieu :
Brest (France)

Architectes :
Christian Weinmann & Denis Dietschy - drlw architectes

Technique :
Joint debout VMZINC

Aspect de surface :
QUARTZ-ZINC® PLUS

 

Oiseau ? Poisson ? Cette question, que se posent immanquablement les passagers qui découvrent la forme insolite de la nouvelle aérogare de Brest depuis le ciel n’a rien de fortuit. 

 

Dès ses premières esquisses, l’architecte Denis Dietschy a en effet recherché une image qui frappe le regard et symbolise la région : «Brest est la rencontre de la mer et du ciel, résume-t-il, et ces deux éléments sont merveilleusement évoqués par la raie manta».

La silhouette de l’immense bâtiment qui ouvre ses façades vitrées aux quatre horizons est la première illustration de cette inspiration, mais le concepteur a poussé la métaphore plus loin. Ainsi, les formes ondoyantes de l’animal sont suggérées par la double courbure de la toiture, supportée par une fine charpente métallique tandis que la texture et la couleur de sa peau sont spectaculairement rendues par le revêtement de QUARTZ-ZINC®.

L’aboutissement du projet, réalisé en Toiture compacte VMZINC®, est allé de pair avec un défi technique. La longueur des rampants, qui peuvent atteindre 60 m du faîtage à l’égout, les valeurs de pente très faibles par endroits et la forme complexe de la couverture qui décrit deux sinusoïdes inversées – l’une dans le sens de la longueur, l’autre dans le sens de la largeur – ont conduit le bureau d’études conception Arcora et le Bureau d’assistance conception de VMZINC® à conjuguer leurs efforts pour définir de nombreux détails techniques tels le positionnement des chéneaux, l’implantation des naissances des évacuations d’eaux pluviales et le calepinage du joint debout pour favoriser l’écoulement des eaux.