Myamyn street residence, Melbourne Victoria (Australie)

 

La villa Myamyn a deux visages : côté rue, c’est une maison de style victorien construite en 1880, parfaitement intégrée à ce quartier résidentiel de la banlieue de Melbourne fondé à la fin du 19e siècle. 

 

Nom du projet :
Myamyn street residence,

Lieu :
Melbourne Victoria (Australie) 

Architecte :
Nicholas Murray Architects

Technique :
Joint Debout VMZINC®

Aspect de surface :
ANTHRA-ZINC®

 

Côté jardin, c’est une maison des plus contemporaines, reprenant tous les codes de l’architecture moderniste : continuité entre espace intérieur et jardin, mur vitré alternant avec des volumes opaques traités comme des sculptures. Cet univers moderne caché au passant débute en fait à l’instant où l’on franchit le seuil de la maison et où l’on pénètre derrière ses murs historiques.

L’architecte Nicholas Murray, qui signe ici une maison pour sa propre famille, n’a trouvé lors de L’achat du terrain qu’une bâtisse en très mauvais état, pour ainsi dire réduite à ses murs. Ce noyau existant rénové a donc été étendu par une construction définissant des courettes apportant lumière et ventilation. Un petit bassin disposé dans l’une d’elles recrée un micro paysage d’étang en bordure du salon.

Ici, le client étant le concepteur, le choix d’une écriture moderne n’a pas suscité de débat.

L’architecte en charge des monuments historiques a approuvé le projet avec ou grâce au fort  Composant zinc qu’il contenait. Si la maison marie plusieurs matériaux - pierre, panneau-ciment, zinc -, c’est incontestablement la composante métallique qui domine. La teinte sombre du zinc anthracite fait ainsi contrepoint à l’existant. Nicholas Murray connaissait bien le matériau pour l’avoir déjà employé dans plusieurs projets. Il a choisi ici de mettre en oeuvre l’ANTHRA-ZINC® suivant un calepinage alternant joints debouts verticaux et biais. Bien que régulier, le dessin semble aléatoire. Il favorise l’apparition d’ombre au cours de la journée, précise Murray. Les joints obliques répondent aussi à l’ouverture du volume métallique suspendu, tracé en triangle pour orienter le regard vers un ginko du jardin…