Les terrasses du Rocher, Saint-Malo (France)

 

À deux pas du centre historique de Saint-Malo, haut lieu du tourisme breton, un immeuble de logements vient d’être construit sur des terrains longtemps occupés par une ancienne imprimerie. 

 

Nom du projet : 
Les terrasses du Rocher

Lieu : 
Saint Malo (France) 

Architecte :
Loyer Philippe, Bruz

Entreprise :
Quemard, Quessoy 

Technique :
Joint Debout VMZINC®

Aspect de surface :
QUARTZ-ZINC®,
 

 

Le caractère novateur de l’édifice est imperceptible depuis la rue principale : conformément aux règles d’urbanisme, l’agence d’architecture Philippe Loyer a bâti un immeuble en R+5 aligné sur la voie. Les larges terrasses et les maisons sur le toit, que remarquera l’observateur averti, se transforment sur la façade arrière en une série de cabanes montant en gradin vers le sommet de l’immeuble. Le retrait à chaque étage apporte le soleil à des appartements orientés Nord-Est. L’architecte revisite ici un dispositif hérité des sanatoriums, l’immeuble-gradin, typologie qui connut une certaine popularité auprès des architectes durant les années 20, avant de tomber dans l’oubli.


Le zinc devait entièrement recouvrir ce village collinaire. À la demande du maire, le métal a été réservé aux couvertures. Plutôt que le zinc anthracite, dont la teinte rappelle l’ardoise utilisée sur la plupart des toitures malouines, le QUARTZ-ZINC® a été privilégié car il s’accorde mieux au ciel de Bretagne selon l’architecte. Le zinc répondait parfaitement aux contraintes d'étanchéité, particulièrement sensibles du fait de l’orientation des toitures, qui présentent tantôt un pignon, tantôt un chéneau sur la façade principale, et de la présence de nombreuses terrasses. « Dans ces typologies complexes, les eaux pluviales doivent être parfaitement gérées. Pas question de déverser les trop-pleins d’eau sur la terrasse du voisin du dessous ! L’eau est conduite jusqu’au sol par un réseau continu de chéneaux et de gouttières, entièrement réalisé en zinc », observe Philippe Loyer. 
 

 

Les variations donnent un aspect pittoresque à la façade Nord-Est, que l’architecte explique comme prélevée du paysage environnant. Un immeuble de cabanes en somme !