Centre de Formation de la Banque 82, Nagano (Japon)

 

Coiffant un centre de formation résolument écologique, des toitures de zinc tracent une frontière poreuse entre ville et nature.

 

 

Nom du projet :
Centre de foramation de la banque 82, 

 

 

Lieu :
Nagano (Japon)

Architectes :
NikkeN Sekkei Ltd: Masanori Yano, et Yuka Hagiwara

Technique :
Profil à emboîtement VMZINC

Aspect de surface :
QUARTZ-ZINC®

 

Nagano est la cité d’origine de la Banque 82, dont la particularité est de se revendiquer « banque
écologique ». Son centre de formation, inauguré pour célébrer le 82ème anniversaire de la société, se devait de refléter cette particularité. Il est construit sur un terrain qui borde une réserve forestière,
assurant la transition entre le milieu urbain et la montagne.

 

Le projet réalisé par l’agence NIkkEN SEkkEI concilie architecture iconique et respect de l’environnement. Avec pour point de départ la préservation de tous les grands arbres existants sur la parcelle, les architectes ont fragmenté le centre en deux entités principales. Elles sont identifiables à leurs toitures principales qui intègrent deux grands plans inclinés rectangulaires pliés dans leur diagonale. Ces couvertures de zinc se retournent en façade, définissant les nouvelles limites de l’urbanisation. des toitures secondaires signalent l’entrée et les zones administratives. Les deux bâtiments majeurs accueillent les chambres du personnel en formation et les salles de cours.

 

La forêt n’est pas l’unique élément pris en compte dans l’intégration au site. Les formations dispensées pouvant commencer tôt le matin et finir tard le soir, le centre est conçu afin d’éviter les nuisances pour le voisinage. Les façades sont fermées côté habitations et largement vitrées côté nature. Cette orientation favorise le rafraîchissement intérieur par les vents dominants à la mi-saison. Les volumes les plus proches de la zone résidentielle sont abaissés pour faciliter l’insertion contextuelle. La structure de l’ouvrage est en béton. La peau métallique en zinc protège la toiture lors des périodes hivernales. Les joints longitudinaux des éléments de couverture sont parfaitement plats, utilisant une technique locale particulière avec des couvre-joints clipsés sur des profils en aluminium.
Cette solution renforce l’image de la peau tendue et apporte de la sobriété à l’ouvrage.

 

 

Évoquant l’origami, la pliure des toitures a pour volonté de retrouver l’horizontalité du chéneau malgré l’inclinaison de la faîtière. Pour les architectes, cette disposition géométrique rappellel’ancien centre de formation, et plus particulièrement l’architecture traditionnelle de la maison qui l’abritait.