Etude de cas - Toulouse Lardenne

Certifié « Bâtiment tertiaire – Démarche HQE® », il a fait l’objet d’une évaluation environnementale quantitative réalisée par le bureau d’étude Dauchez Payet à l’aide de l’outil de calcul français « Elodie » développé par le CSTB.

Les principaux enseignements de cette évaluation sont:

  • Les bâtiments utilisant des solutions VMZINC peuvent atteindre des niveaux de performance environnementale supérieurs à ceux de bâtiments de référence.
  • La contribution des solutions VMZINC aux impacts liés au contributeur « composants et produits de construction » est très faible devant celle du gros œuvre, des sols souples et des menuiseries aluminium notamment.
  • Les solutions VMZINC sont les solutions métalliques les plus performantes sur les critères environnementaux à fort enjeux tels que la consommation énergétique et le réchauffement climatique.
 

Le profil environnemental de l’immeuble de bureaux de Toulouse Lardenne

Ce bâtiment est conforme à la réglementation thermique française RT 2005, labellisé BBC et certifié « Bâtiment Tertiaire – Démarche HQE® ».

Il limite les impacts du bâtiment sur son environnement en optimisant le confort et la santé des usagers. Outre la contribution des solutions VMZINC par leur grande durabilité, leur faible énergie grise et leur taux de recyclage élevé, ll vise plus particulièrement un niveau « Très performant» sur:

  • la cible 1 « Relation du bâtiment avec son environnement immédiat » : concrétisée par exemple par la réalisation d’une toiture végétalisée, la mise en place de zone de stationnement pour vélos, le choix d’espèces végétales adaptées, etc.
  • la cible 5 « Gestion de l’eau » : concrétisée par exemple par la mise en œuvre d’un puit d’infiltration, d’une installation d’équipements hydro-économes, etc.
  • la cible 7 « Maintenance et pérennité des équipements » : concrétisée par exemple par l’installation de compteurs, de capteurs de présence et de degré d’éclairage, etc.

Profil environnemental du bâtiment

 

VMZINC® : des solutions pour un haut niveau de performance environnementale.

Parmi les résultats délivrés par l’outil de calcul « Elodie » sur la Qualité Environnementale de l’immeuble de bureaux de Toulouse Lardenne, un premier résultat d’ordre général indique que ce bâtiment, enveloppé de 3700 m2 de joint debout en ANTHRA-ZINC®, présente un profil environnemental plus performant que le profil environnemental de référence pour ce type de bâtiment.

 

VMZINC : des solutions métalliques certes mais à faible énergie grise !

Bien que métalliques, les 3700 m2 de solutions VMZINC ont un impact mineur sur l’énergie grise du bâtiment comme l’illustre l’analyse environnementale plus fine effectuée sur l’immeuble de bureaux de Toulouse Lardenne. Le zinc laminé n’est décidemment pas un métal comme les autres….

En savoir plus :

L’outil de calcul « Elodie » permet d’affiner l’analyse environnementale du bâtiment en autorisant une analyse séparée par poste contributeur et par critère d’impact environnemental.

Ainsi en se focalisant sur le poste contributeur « Composants et produits de construction » et sur le critère d’impact « Consommation d’énergie primaire totale » (relatif à ce seul poste contributeur), il est possible d’évaluer la contribution à l’énergie grise du bâtiment de chacun des produits de construction utilisé.

En ce qui concerne le bâtiment de Toulouse Lardenne, cette analyse détaillée des résultats du calcul Elodie montre que les 3700 m2 de solutions VMZINC ne représentent que 6% de l’énergie grise du bâtiment. Cette contribution est très faible comparée à celle du gros œuvre 36%, des sols souples 17% ou des menuiseries aluminium 12% :

Consommation d'energie totale Primaire (kWh/m2SHON)
Répartion dans le contributeur "Produits"

 

L’impact sur le réchauffement climatique des produits de construction étant souvent corrélé à leur énergie grise, il ressort que les 3700 m2 de solutions VMZINC ne participent qu’à 1,6 % de l’impact sur le réchauffement climatique dû à la fabrication de l’ensemble des produits de construction impliqués dans ce bâtiment :

Réchauffement climatique (kg eq. CO2)
Répartition dans le contributeur "Produits"

 

Ces résultats, tout à fait positifs pour les solutions VMZINC, reflètent la faible consommation d’énergie nécessaire à la production du zinc primaire entrant dans la composition de notre zinc laminé. Cette consommation d’énergie est 4 fois plus faible que celle nécessaire à la production de l’aluminium primaire et 2 fois plus faibles que celle nécessaire à la production du cuivre (ou de l’acier) :

Sources : Boustead and Dove 1998 et KBOB 2001