VMZINC et le label "Bâtiment bio-sourcé"

Forts de la synergie technique et fonctionnelle du zinc laminé et du bois, les systèmes VMZINC peuvent intégrer 13 kg de bois par m2 posé (voire plus avec des voliges d’épaisseur supérieure à 15 mm). Le choix des systèmes VMZINC en couverture ou en façade constitue donc un levier d’action significatif pour obtenir le label « Bâtiment Biosourcé »

 

Le label « Bâtiment biosourcé »

Conformément au Décret n°2012-518 du 19 avril 2012 et l’arrêté du 19 Décembre 2012, le label « Bâtiment biosourcé » atteste la conformité d’un bâtiment nouveau à un référentiel qui intègre :

  • Le respect d’un taux minimal d’incorporation au bâtiment de produits de construction biosourcés et mobiliers fixes (dotés de caractéristiques minimales).
  • Des exigences de mixité relatives à la fonction des produits de construction biosourcés ou à la famille de produits biosourcés mis en œuvre.
  • Les modalités minimales de contrôle définies en annexe I.

Seuls les produits de construction biosourcés disposant d’une Fiche de Déclaration Environnementale et Sanitaire – FDES entrent dans le périmètre d’application de ce label.

L’indice biosourcé est exprimé en kg/m2 de Surface De Plancher (SDP).

Le label biosourcé comporte 3 niveaux en fonction de la valeur de l’indice biosourcé calculé à l’échelle globale de l’ouvrage

 

Les 3 niveaux du label « Bâtiment biosourcé »

Type d'usage principal Taux d'incorporation de matière biosourcée du label " bâtiement biosourcé" (kg/m2 de surface de plancher)
  1 er niveau 2013 2 e niveau 2013 3e niveau 2013
Maison individuelle 42 63 84
Industrie, stockage, service de transport 9 12 18
Autres usages (bâtiment collectif d'habitation, hébergement hôtelier, commerce, enseignement, bâtiment agricole, etc.) 18 24 36

 

Systèmes VMZINC : leviers d’action pour l’obtention du label bâtiment « biosourcé »

Les solutions VMZINC, et plus particulièrement celles posées sur voligeage, favorisent l’utilisation du bois dans le bâtiment .

L’utilisation des solutions VMZINC en façade ou en couverture d’un bâtiment est donc un levier d’action significatif pour améliorer son indice biosourcé (exprimé en kg bois/m2 de Surface De Plancher) et pour accéder au label « Bâtiment biosourcé » si besoin.

En effet, l’augmentation 2 mm de l’épaisseur de la volige permet d’augmenter de 1 kg environ la masse de bois embarquée par m2 de système VMZINC posé.

 

Cas d’étude

L’immeuble de bureaux de Toulouse Lardenne (BBC et certifié « Bâtiment tertiaire – Démarche HQE® ») qui utilise 3700 m2 de bardage joint debout en ANTHRA-ZINC a servi de cas d’étude au bureau d’étude Dauchez Payet pour évaluer l’influence des solutions VMZINC sur l’indice biosourcé des bâtiments.

Cette étude a montré que les solutions VMZINC utilisées en façade contribuent à hauteur de 30% de l’indice biosourcé de cet immeuble de bureaux.

Les systèmes VMZINC contribuent 10 fois plus que les 255 portes et représentent les 4/5 des 7278 m2 de parquet utilisés dans l’immeuble de bureaux Toulouse Lardenne.

Distribution des contributeurs à l’indice biosourcé de l’immeuble de bureaux Toulouse Lardenne.