Lame d'air



Dimensionnement de la lame d'air

La lame d'air ménagée sous le support permet d'évacuer l'humidité due à la condensation interne. Cette lame d'air aura une épaisseur minimale de 40 mm, ou 60 mm si la longueur du rampant est supérieure à 12 mètres.
Pour assurer une bonne circulation de l'air dans l'espace de ventilation ainsi ménagé, une entrée d'air à l'égout et une sortie d'air au faîtage devront être prévues.
Pour le bardage, la lame d'air pourra être réduite jusqu'à 20 mm minimum. Les schémas ci-après résument les règles fondamentales à obsesrver.
Regles simplifiees pour la ventilation des couvertures en zinc
Ces règles sont valables pour les locaux à faible ou moyenne
hygrométrie.

• Couverture sur combles pe


La section totale des orifices de passage d’air doit être au moins égale à 1/5000ème de la surface projetée de la couverture sur un plan horizontal.
S orifices = S1 + S2 = S projetée 5000

La ventilation est assurée soit :
- par des chatières réparties sur l’ensemble de la couverture,
- par entrée et sortie linéaire (en partie basse et haute),
- par des ouvertures en pignon à distance maxi 12 m.

 

 


Couverture (avec isolation sous rampant


Lame d’air entre le support du zinc et l’isolant.
La section totale des orifices de passage d’air doit être au moins égale à 1/3000ème de la surface projetée de la couverture sur un plan horizontal.

S orifices = S1 + S2 = S projetée
3000
 

La ventilation est assurée soit :
- par entrée et sortie linéaires (en parties basse et haute),
- par entrée d’air linéaire en partie basse et sortie ponctuelle par chatière ou ouverture en pignon (ce procédé nécessite la création d’un espace libre de 50 cm mini sous les chevrons).



Couverture à double ventilation de montagne


P = surface de la paroi isolée.
S = section des orifices en relation avec le volume à ventiler entre isolant et étanchéité  complémentaire.
s = section des orifices en relation avec le volume à ventiler entre étanchéité complémentaire et couverture.

Pour des locaux à moyenne hygrométrie, les sections (S et s) des orifices et les épaisseurs (E1 et E2) des lames d’air de ventilation doivent respecter les valeurs suivantes :
S = s = 1/1200ème de la surface de la paroi isolée
E1 = 4 cm
E2 = 4 cm, si L ? 10 m
E2 = 6 cm, si 10 m < L ? 15 m.
Les différentes sections des entrées et sorties d’air sont donc
calculées de la façon suivante : S = S2 + S3/2 = P / 1 200 et S =
S1 + S3/2 = P / 1 200.
Les toitures sous climat de montagne sont établies sur le principe de la double ventilation avec étanchéité complémentaire
selon le DTU 40.41 ou le “Guide des Couvertures en montagne” (C.S.T.B).