WAF 2017 à Berlin : de mieux en mieux !

 

 

Quel formidable crû que cette nouvelle édition du World Architecture Festival (WAF) qui s’est tenue à Berlin du 15 au 17 novembre dernier !Grand-messe de la profession décernant de nombreux prix, ce festival attire toutes les générations d’architectes, venant réellement du monde entier – plus de cinquante pays recensés - sous l’œil bienveillant de quelques « star-chitectes ».

VMZINC, partenaire heureux !

Pour la deuxième année consécutive, nous avons été partenaire de l’évènement. Nous avons réservé un stand aux abords de la salle plénière, lieu névralgique du festival et espace central pour les interventions majeures. Un choix judicieux qui - vous le lirez un peu plus loin dans ce post - nous a bien réussi ! Autre engagement porteur pour notre marque : le sponsoring du concours international ouvert aux « emerging talents » qui a finalement récompensé une jeune architecte parisienne dont la réalisation, très mature, a séduit le jury !

L’organisation (anglaise) avait bien fait les choses en multipliant, dans l’Arena (ancien dépôt des bus de la ville – encore dans son jus !) les petits espaces de présentation des réalisations ou des projets dans les différentes catégories sous la forme de bulles en toile gonflable.

Cette scénographie efficace et fonctionnelle a permis à notre équipe de prescripteurs (Jon Lowy (UK), Knut Konig (Germany), MingHei To (Hong Kong), Erwin Nielsen (DK), Stéphane Corbel (France) et moi-même de se répartir la tâche et de pouvoir cibler la typologie des projets où notre zinc pourrait éventuellement être appliqué.

Nous repartons du WAF 2017 avec une belle liste d’opportunités, des projets en Turquie (Istanbul), au Canada (Calgary*) aux UK (Londres), au Vietnam (Ho Chi Min ville) soit quelques dizaines de projets identifiés)

Ce que je retiens du festival

  • Une très importante communauté d’architectes anglais (plus du cinquième), de nombreux architectes asiatiques venant d’Inde, de Chine, du Vietnam ou du Japon. Ainsi qu’un grand nombre d’architectes turcs !

Autres constats :

  • Les pays émergents envoient des jeunes architectes talentueux et déjà très aguerris au jeu des présentations devant jury !
  • Ces présentations font la part belle à des moyens vidéo avec utilisation maintenant régulière de drones pour des photos aériennes inédites et très «vendeuses»
  • La verdure est partout, vraiment partout, sans que l’on sache maintenant si elle se justifie pour seulement humaniser les ensembles de logements et les lieux publics, si elle est devenue la caution obligatoire pour apparaître «durable». Ou si elle n’est pas tout simplement le cache misère des lacunes de certains projets !

  • Un grand moment d’émotion et de partage jeudi soir. Dans la salle plénière pleine à craquer, nous avons religieusement écouté Pierre de Meuron parler du bâtiment qu’il a conçu avec son compère Jacques Hertzog, le déjà iconique Philarmonie de l’Elbe à Hambourg. Joli jeu de questions-réponses avec le critique d’architecture. Jon et Knut, ont quitté un peu en avance la salle pour préparer la petite réception que nous avions annoncée pour célébrer nos 180 ans. Les premières bouteilles de champagne venaient juste d’être débouchées. Madame de Meuron se laisse tenter et accepte la coupe tendue. Son mari, au sortir de la scène, remonte les allées. Beaucoup veulent échanger quelques mots avec lui. Rumeurs et brouhaha. Il arrive devant notre stand pour rejoindre son épouse et découvre le petit espace de calme derrière notre comptoir. Il s’y installe et nous fait l’honneur d’y rester un quart d’heure, … le temps pour notre marque d’être judicieusement au centre de l’attention !

  • Autre souvenir très fort et inattendu du WAF 2017, les organisateurs étant parvenus à en garder le secret : dès l’introduction de la soirée de remise des Awards, l’excellent présentateur Paul Finch a appelé Sir Norman Foster, en personne, à venir sur podium ! Celui-ci, passé le moment de surprise de l’assemblée, nous a délivré un vibrant message de confiance dans le métier et dans la jeune génération, soulignant son rôle prédominant pour l’avenir du monde. Mais aussi dans la capacité des architectes à dépasser les divisions et les faiblesses politiques, notamment dans son propre pays (il a taclé sans aucun ménagement le Brexit). Au-delà du coup de pouce et de crédibilité qu’il donne aux organisateurs par sa simple présence, il me confirme que le WAF, porté par l’énergie communicatrice des jeunes, se développe d’année en année sous le regard bienveillant des ainés. Comme l’an dernier dans cette magnifique halle de la Postbahnhof, entre un architecte de Hong Kong et un jeune ingénieur façade de Bangalore, je me suis dit que nous étions ce soir-là au centre du monde de l’architecture et que modestement nous y avions notre place.

Parmi les stars présentes, je citerai aussi ceux que nous avons pu saluer directement :

  • Terry Farrell dont l’agence vient d’achever avec notre Quartz-zinc la deuxième tranche de la piscine Kennedy de Hong Kong,
  • Will Alsop qui a baladé sa dégaine un peu désabusée d’architecte-artiste dans les allées,
  • Ian Ritchie très actif dans les jurys,
  • Jean Paul Viguier venu en personne défendre 2 projets dont un programme de logement à Bordeaux construit en ossature mixte béton/bois (des landes).

Avant même la fin du festival, nous avons pris option pour être présent à l’édition WAF 2018 qui se tiendra à Amsterdam, ville et pays dont beaucoup d’architectes nous ont dit qu’ils étaient très friands. Pas de doute que nous croiserons d’autres stars locales dont le célèbre Rem Koolhass. Et nous avons bien l’intention de sponsoriser encore le concours « emerging talents » histoire de montrer que la « Vieille Montagne » continue à croire en la jeunesse !

Roger Baltus
Ingénieur architecte
Directeur de la communication VMZINC

  Chronique de Roger Baltus