S+TARK à METZ : Sa vision de la surélévation urbaine

 

 

On en avait beaucoup parlé en 2015, puis le projet était semble-t-il retombé dans les oubliettes. Une fantaisie de plus du brillant STARK à mettre sur le compte de ses récurrents coups de bluff médiatiques.

Et bien non, le projet de l’hôtel en forme de petit château haut perché, va bien voir le jour. Situé à Metz dans la ZAC de l’Amphithéatre en pleine reconversion, près du gigantesque centre commercial MUSE confié à la très expérimentée agence d’architecture VIGUIER (*), il en sera certainement le signal voir l’emblème.

Nous l’avions juste évoqué, tant l’image était spectaculaire, dans un précédent article lié à la surélévation. Mais s’agit-il vraiment d’une surélévation ? Vu de loin ce bâtiment donne l’impression que le château (en fait la réplique quasiment à l’identique de la villa Salomon érigée avenue Foch à Metz en 1904) a été propulsé vers le haut par un gigantesque piston et est resté perché sur son socle ou l’inverse, qu’un cataclysme a fait s’enfoncer la ville autour et que ce château préservé est resté seul au niveau du sol antérieur !

Metz a de la chance ( !) Cette ville accueillera le premier établissement de la première chaine d’hôtels dénommée - Maison Heller - signée du prolifique designer. Adroitement, celui –ci ne parle plus d’hôtel encore moins de réseau, mais bien d’une « collection de maisons pensées et construites autour de la simplicité (sic), de l’élégance et du charme, qui accueilleront leurs hôtes dans le confort d’une maison familiale mêlé à l’excellence d’un service hôtelier de précision »

On peut se demander s’il n’aurait pas été plus simple de racheter et rénover la villa Salomon pour en faire un hôtel de luxe. Cela aurait certainement été trop simple et moins vendeur que de créer un IGH pour permettre à quelques privilégiés de prendre le café au bord du vide. Mais le Marketing et le Buzz ont leurs règles et leurs ressorts que Starck connait trop bien pour faire mièvre et convenu.

(*) qui a entre autres réalisé le centre commercial Beaugrenelle à Paris 15ème

Les toits et les roof-tops sont à la mode mais aussi les concepts de maisons « posées sur le toit » depuis que l’architecte Edouard François a posé quelques maisons de banlieue sur un immeuble neuf d’HLM à Champigny sur Marne en 2012.

Depuis pas mal d’architectes ont osé avec plus ou moins de réussite. Beaucoup ont utilisé notre zinc sur des ossatures bois (voici 3 exemples significatifs et pour le coup mieux intégrés à Boulogne-Billancourt, Paris 19ème et Brest).

Boulogne Billancourt, Architecte : Vincent Eschalier - 2016

Paris 19ème – Architecte: Didier Zozio - 2010

Brest – Arch Claire Bernard & Yannick Jégado - 2017

Ce nouveau chapitre à notre réflexion sur la surélévation n’est peut-être pas le plus raffiné mais il méritait d’être évoqué !

Le rêve de la petite maison individuelle s’est, pour certains, déplacé de la prairie verdoyante vers la terrasse urbaine !

Roger Baltus
Ingénieur architecte
Directeur de la communication VMZINC

  Chronique de Roger Baltus