Conseil et présence : les valeurs ajoutées des techniciens-formateurs

 

Conseil et présence : les valeurs ajoutées des techniciens-formateurs
02/05/2016

Couvreurs, couvreurs- zingueurs, bardeurs ou façadiers : qu’attendez-vous d’un fabricant en matière de services et d’assistance technique ?

Il me semble que cela pourrait se résumer en deux mots : conseil et présence.

VMZINC a cette chance.

Conseils et information sur les produits, en particulier les nouveaux, rappel des règles de l’art de la pose de zinc, mais aussi présence compétente et rassurante aux moments clefs du chantier.

Et qui possède ces deux compétences complémentaires et indispensables ? Le technicien-formateur, un «métier» développé par les industriels pour les couvreurs et façadiers. Chez VMZINC, nous portons une attention particulière à ces professionnels capables de faire le lien « entre deux mondes ».

Pourquoi traiter ce sujet dans ce post ?

Parce qu’en Mars dernier s’est tenu le séminaire annuel de l’Expert Team PROZINC à Viviez (France). L’équipe PROZINC, c’est-à-dire, l’ensemble des techniciens VMZINC en charge de la formation des couvreurs et de l’assistance technique sur les chantiers ont débattu de la manière de gérer cette «double casquette» et de répartir équitablement leur temps entre le transfert du savoir-faire, et le soutien à l’action des commerciaux. Ces échanges passionnants, auxquels j’ai assisté, font la preuve du rôle central tenu par les techniciens-formateurs dans notre secteur en profonde mutation.

Que retenir du séminaire Expert Team PROZINC ?

De grandes disparités ont été constatées entre les techniciens des marchés émergents qui doivent avant tout instruire et former les nouveaux installateurs à la culture du zinc souvent inexistante dans ces contrées ; et les techniciens des marchés matures dont le rôle est fortement lié à l’animation commerciale des réseaux de distribution, là où les attentes sont orientées vers la mise en œuvre du zinc dans des solutions plus complexes de toiture ou de façade.

Mais quel que soit le contexte, tous nos techniciens évoquent systématiquement la dimension humaine pour qualifier leur job. D’année en année, ils tissent un réseau de relations professionnelles denses et personnalisées qui leur permet de dépasser le simple cadre de l’offre de leurs produits.

Ces contacts visent essentiellement à répondre à des besoins concrets, comme par exemple la mise en relation des entreprises dans leur recherche d’ouvriers qualifiés, la location de matériel de profilage ou de sertissage ou encore le besoin de conseils sur de l’outillage spécialisé (voir mon précédent post sur les mini- profileuses à main).

Des techniciens-formateurs tout terrain

Être technicien-formateur, c’est d’abord se placer en interface, faire le lien entre les professionnels poseurs et les ingénieurs du zinc. Pour cela, il faut savoir maîtriser les codes et le langage de chacun. Les techniciens PROZINC sont d’autant plus crédibles qu’ils parlent le même langage, qu’ils ont les mêmes formations et souvent le même vécu sur les chantiers que leurs clients.

Un technicien-formateur incarne aussi celui qui sait (le sachant) donc celui qui en mesure d’apporter une réponse immédiate à toutes les problématiques liées non seulement au matériau mais aussi à la conception et à la réalisation du toit ou de la façade.

Un technicien-formateur, c’est enfin (et surtout) une oreille attentive, un thermomètre pour prendre la température du marché et pour faire remonter les informations, les questions, les changements perçus sur le terrain au cœur de la profession.

Au cœur de la relation client

Pour rester le sachant, le technicien-formateur doit constamment être au courant des dernières évolutions non seulement de l’entreprise qui l’emploie mais aussi des innovations qui concernent les techniques de pose, en particulier celles liées à la sous-construction et aux outillages, tout cela en tenant compte de l’évolution des réglementations, des habitudes et des conditions locales de mise en œuvre !

Quoiqu’ils fassent, et même s’ils ne vendent pas directement les produits et les solutions de leur entreprise, les techniciens-formateurs ont sans aucun doute un rôle commercial non négligeable… pourtant ils ne parlent que de technique !

Ils sont au cœur de la relation-client telle qu’on l’entend dans les entreprises modernes, car ils rendent concrète, pour les couvreurs et les façadiers, l’expérience avec leur fournisseur.

Roger Baltus
Ingénieur - Architecte
Directeur Communication de VMZINC

  Chronique de Roger Baltus