Protection du 57 METAL à Boulogne- Billancourt : On va y arriver !

 

Protection du 57 METAL à Boulogne- Billancourt : On va y arriver !
29/03/2016

J’avais eu l’occasion en mars 2015 (voir mon Post N°2) de vous alerter sur le risque de démolition de ce très beau bâtiment de Claude VASCONI, couvert de zinc noir, considéré à juste titre comme le dernier témoin du passé industriel du célèbre site du groupe automobile Renault à Boulogne-Billancourt.

La mobilisation continue d’un collectif composé d’architectes, d’urbanistes, d’artistes et de scientifiques depuis deux ans aurait-elle porté ses fruits ? (après la procédure avortée de classement par la Ministre de la Culture de l’époque Aurélie Filippetti).

Toujours est-il qu’après avoir pris une fâcheuse orientation - le préfet des Hauts de Seine avait validé la méthodologie expéditive de dépollution du site : démolition du 57 Métal puis excavation des terres polluées- l’affaire, puisqu’il s’agit bien d’une affaire, est en train de se terminer sur des bases à priori plus mesurées.

Après l’accord signé en Août 2015 avec Europe Capital portant sur l’acquisition du bâtiment 57 Métal (rebaptisé «Square Com») situé sur les anciens terrains Renault, BNP Paribas Real Estate annonce étudier «en accord avec la médiation menée sous l’égide du Ministère de la Culture et en concertation avec l’ensemble des parties prenantes», le réaménagement du site avec un projet de bureaux qui maintient le bâtiment de VASCONI.

Le promoteur a fait appel à l’architecte reconnu Dominique Perrault pour l’opération.

Nous espérons néanmoins dans ce cadre que l’intégrité du bâtiment sera conservée !

Roger Baltus
Ingénieur - Architecte
Directeur Communication de VMZINC

  Chronique de Roger Baltus