Meilleurs Voeux

 

Meilleurs Voeux
26/01/2016

Voilà bientôt un an que je poste pour le compte de VMZINC des articles sur l’actualité de la construction. Quel plaisir de partager avec vous mes points de vues, mes coups de cœur et parfois mes agacements.

Ce qu’il y a de bien lorsque l’on travaille pour une entreprise qui a une longue et belle histoire - et dont les produits sont bien connus par la profession - c’est que l’on peut justement sortir du cadre de cette offre qui n’est plus à expliquer. Et évoquer la vie autour !

Car la principale vocation de ces articles est bien de témoigner qu’une entreprise industrielle ne peut pas rester au meilleur niveau sans comprendre et connaitre son environnement, les évolutions réglementaires et technologiques, les tendances architecturales, les contraintes auxquelles sont soumises les acteurs de la chaine de décision, les choix politiques et la marche du monde qui influence inévitablement les décisions.

A ces égards, VMZINC est bien plus qu’un fabricant de zinc ou qu’un fournisseur de gouttières. C’est une structure humaine qui se nourrit de ses relations avec les couvreurs, les façadiers et les architectes. Une organisation qui apprend de son histoire, de ses erreurs et de son environnement. Une entreprise en mouvement qui s’intéresse à sa filière mais aussi à d’autres aspects de la société actuelle qui pourraient influencer son fonctionnement sa stratégie ou sa vision

Cela fait plus de 35 ans que je travaille dans le bâtiment. Je n’ai jamais vu une effervescence et des changements aussi majeurs qu’au cours des cinq dernières années !

Le secteur est en (r )évolution majeure. La puissance des outils numériques permet d’entrevoir la production de bâtiments dans une logique industrielle contrôlée, au même titre que celle des automobiles ou des avions. Il y a de la place pour une nouvelle génération de bâtisseurs, cette fois armés de puissants logiciels.

En 2015, j’ai publié des billets sur des sujets très divers. La densification urbaine et ses solutions de surélévation de bâtiments existants, la profession des couvreurs qui se déqualifie et se féminise, la montée inexorable des préoccupations environnementales. Mais aussi des innovations majeures qui vont bouleverser le secteur de la construction. A l’instar de l’arrivée tonitruante de la maquette numérique (BIM), la banalisation des imprimantes 3D, le recours aux drones civils pour seconder les professionnels et réduire les risques d’accident. J’ai présenté des usages extrêmes de notre zinc, à l’origine de formidables aventures humaines lors de réalisations exceptionnelles. J’ai enfin accordé une attention particulière aux jeunes générations par l’intermédiaire des concours d’architecture.

En 2016, je continue à vous faire partager mon enthousiasme en prolongeant ces thèmes et en les approfondissant. J’aborderai aussi des sujets prégnants pour notre secteur comme par exemple celui des éco-quartiers, des bâtiments de grande hauteur ou celui de la transparence en architecture ou de la sécurité sur les chantiers.

Je vous souhaite, chères lectrices et chers lecteurs, où que vous soyez dans le monde, sur vos chantiers ou devant votre écran, une année 2016 innovante, constructive et enrichissante dans tous les sens du terme.

A bientôt par vos commentaires et encore merci pour vos « likes » et « partages ».

Roger Baltus
Ingénieur - Architecte
Directeur Communication de VMZINC

  Chronique de Roger Baltus